L’évolution des finances à Noisy-le-Grand

L’évolution des finances à Noisy-le-Grand

NOISY LE GRAND, 13ème ville la plus endettée de France !
La dette de la ville est de 160 millions d’euros au 31/12/2012 soit 2503€ par habitant
(Source Didier MIGAUD, Président de la Cour des Comptes).

Sur les 30 millions d’euros de dettes nouvelles chaque année 20 à 25 millions sont consacrés au financement d’acquisitions foncières, consécutives aux préemptions !
Une réserve foncière constituée depuis quelques années est évaluée, selon Monsieur le Maire à 350 millions d’euros à la revente. Il s’agit d’actifs fonciers, qui par définition ne sont pas aisément mobilisables.

La conséquence : la commune de Noisy le Grand a dû s’acquitter en 2013 d’une taxe foncière de 1,2 millions d’euros, payée sur l’argent public des Noiséens. Cette dépense est à ajouter à celle des intérêts payés pour la dette (un peu plus de 5 millions d’euros). Pour chaque noiséen cela représente 3124 euros contre 2012 euros pour la moyenne nationale de la même strate.
Mais il est vrai que nous avons une mairie futuriste qui a coûté 55 millions d’euros, un centre aquatique 25 millions d’euros, un cinéma municipal qui, depuis son ouverture en 2008 a coûté aux Noiséens 2 millions d’euros afin d’équilibrer son budget car non rentable. Nous versons 443 OOO euros à VINCI au titre de la délégation de service public pour gérer nos parkings payants.

Augmentation des impôts locaux à Noisy-le-Grand

Monsieur le Maire ne cesse de nous vanter les bienfaits de sa gestion saine des finances de Noisy le Grand. Cependant, on ne peut que déplorer les conséquences logiques de la dérive de sa politique financière au travers de la part communale qui n’a cessé d’augmenter dans les impôts locaux des Noiséens.

Ce que nous proposons :

  • L’équilibre budgétaire de notre ville passe par une politique active de désendettement
  • Le recours à l’emprunt ne doit servir qu’au financement des infrastructures nécessaires au bien-être des habitants de la commune : voiries, crèches, écoles, gymnases, centre médico-sociaux, maisons de retraite, sécurité…

  • L’équilibre budgétaire de notre ville passe également par une maitrise des dépenses publiques
  • Des économies seront à réaliser sur certains postes de dépenses de fonctionnement, afin de réallouer les budgets sur des postes visant au bien-être des Noiséens, comme par exemple : les dépenses somptuaires telles les réceptions municipales, les contrats et achats de prestations de service, les dépenses alimentaires (autres celles affectées à la restauration scolaire), l’entretien des espaces verts : plus de 900 000 euros sont alloués à ce poste alors que nous avons du personnel de qualité…

  • L’équilibre budgétaire de notre ville passe enfin par une baisse et une maitrise des impots locaux
  • Nous diminuerons la part communale dans le calcul des impôts locaux grâce à notre politique de désendettement et de maîtrise des dépenses publiques.

    Augmentation de la dette à Noisy-le-Grand

    Share on Facebook

    Laisser un commentaire